Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Centre de Méditation Naropa de Tahiti en Polynésie Française

Centre de méditation Bouddhiste Affilié à la FPMT - Situé à PAPEETE - Immeuble Rouleau - 2ème étage- Quartier du Commerce ADRESSE : BP 4369 - 98713 Papeete TAHITI Visitors welcome - English spoken

NEPAL nouvelles de la FPMT

Publié le 7 Mai 2015 par CMN

Le monastère et la nonnerie de Kopan ébranlés par le séisme organisent leurs efforts de secours d’urgence
1er mai 2015 17:04 : Lama Zopa Rinpoché offrant prières et bénédictions ainsi qu’un enseignement dans la nouvelle gompa de la nonnerie de Khachoe Ghakyil, aussi connue comme la nonnerie de Kopan, Népal. L’entrée de Rinpoché dans leur gompa nouvellement achevée a constitué un évènement important, en particulier compte tenu du traumatisme du séisme et des répliques sismiques. La Vén. Joan Nicell, une nonne canadienne vivant actuellement au monastère de Kopan a partagé ce rapport des évènements ayant affecté le monastère et
la nonnerie de Kopan après le séisme du 25 avril au Népal. Ce rapport conclut une semaine d’échanges sur le blog de la FPMT.org portant sur le séisme et ses conséquences.


1er jour
A midi le 25 avril 2015, la terre s’est mise à bouger et à trembler au monastère de Kopan et dans tout le Népal. Le séisme a enregistré une magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter. A Kopan environ 40 visiteurs étrangers effrayés ont abandonné leur déjeuner pour se jeter hors de la salle à manger sur le sol à ciel ouvert du jardin du stoupa. Plus de 100 moines, qui étaient aussi
en train de déjeuner en ce samedi de congé, les ont rapidement rejoints. On a évacué Lama Zopa Rinpoché en le transportant sur une chaise en bambou par la cage d’escaliers, depuis sa chambre située au deuxième étage au dessus du temple principal jusqu’au jardin. Rinpoché a saisi cette occasion pour donner un enseignement improvisé sur l’impermanence. Pendant ce temps, de nombreux moines et laïcs retournèrent dans la chambre de Rinpoché pour éponger l’eau des nombreux bols d’offrandes renversés et ramasser les statues et les textes tombés des autels.
A la nonnerie de Kopan, les nonnes se sont rapidement rassemblées dans le terrain à ciel ouvert au milieu des nombreux bâtiments récents. Une nonne, qui dormait dans sa chambre au-dessus de l’ancienne gompa, a vu avec frayeur, sa chambre secouée et des livres et des pots s’écraser sur le sol. L’un des cerfs sur le toit de l’ancienne gompa est tombé et s’est brisé en plusieurs morceaux sur les marches de la gompa. L’autre cerf et la roue du Dharma sont restés suspendus de façon précaire au bord du toit. Les laïcs des maisons alentour se sont rapidement joints aux nonnes, nombre d’entre eux avec de jeunes enfants.

Les répliques sismiques ont continué tout au long de l’après-midi, avec souvent pas plus de 20 minutes d’intervalle. Les cris des gens effrayés, entassés dans tous les endroits à ciel ouvert
disponibles, pouvaient être entendus à chaque secousse. Les nouvelles de morts et de blessés dans tout le pays ont commencé à arriver par téléphone, accompagnées de recommandations de rester à l’extérieur. A Kopan, à l’approche du soir, de nombreuses petites tentes ont été rapidement installées pour Rinpoché, les géshés, les moines les plus âgés et les nonnes occidentales. Une plus grande tente, style dortoir, a été montée pour quelques-uns
des visiteurs étrangers. Les plus jeunes moines et étrangers ont dormi sur des tapis de camping à la belle étoile, tandis que les plus petits des moines sont allés dormir dans la gompa. Les
nonnes de Kopan ont passé la nuit enveloppées dans des couvertures et des manteaux à la belle étoile

.
Jour 2
Le lendemain matin, Kopan offrait un spectacle surréaliste : Rinpoché était assis, apparemment très détendu et même endormi, à l’ombre d’un grand arbre, entouré de visiteurs étrangers assis jambes croisées faisant de leur côté prières et pratiques pour les victimes du tremblement de terre. De jeunes moines couraient dans tous les sens comme font les gamins, tout excités d’avoir une journée de liberté. A 13 heures, quand eut lieu la deuxième réplique importante (plus de 6 sur l’échelle de Richter), l’atmosphère s’alourdit à nouveau tandis que toutes et tous se rassemblaient tranquillement autour de Rinpoché. On récita des prières pour ceux qui étaient morts et avaient été blessés. Les moines dressèrent de nouvelles tentes à Kopan et, à la nonnerie, les nonnes installèrent des bâches en plastique : tout le monde se préparait pour une nouvelle nuit dehors. Dans la vallée au-dessous de Kopan, on voyait des bâches de plastique
orange et bleues pousser comme des champignons dans tous les espaces ouverts.
Des moines de Kopan participaient aux efforts de nettoyage afin d’éviter la propagation de maladies après le tremblement de terre, Népal, 1er mai 2015.


Jours 3 à 7
Les jours passent et les nouvelles venant de tout le pays continuent à s’aggraver. « Les mains secourables de Kopan » s’organisent pour remplir des camions de nourriture et d’eau et
aller les distribuer aux personnes de la ville qui en ont besoin. Les moines offrent aussi leurs services pour aller nettoyer certains des villages de tentes qui jalonnent la ville. Les prières du soir avec Rinpoché, rendez-vous fidèle quoique non-programmé de chaque journée, ont lieu le plus souvent dans le jardin ou dans le temple principal quand il pleut.
Le Vénérable Nawang Thinley et d’autres moines de Kopan offrent leur aide pour les
secours d’urgence, Népal, 30 avril 2015. Photo Nawang Thinley sur Facebook
Les dégâts au monastère de Kopan
L’un des bâtiments qui a subit les dégâts les plus importants est la gompa de Chenrézi, le temple
où sont dispensés les cours d’introduction pour les étrangers. Le bâtiment semble avoir été déplacé ce qui a occasionné de larges fissures dans la cage d’escalier et les murs extérieurs. A l’extérieur comme à l’intérieur, de nombreuses plaques de plâtre se sont écrasées au sol laissant
apparaître les briques au-dessous. Heureusement les statues de l’autel, dont beaucoup constituent une part importante de l’histoire de Kopan, n’ont pas été endommagées.
La partie hébergement proche a elle aussi été sérieusement endommagée avec un trou béant à l’arrière d’une des chambres et d’importantes fissures dans les murs ainsi que dans les pièces
du bas et les toilettes. L’un des plus anciens bâtiments de briques qui abrite les moines a de nombreuses fissures sous les poutres de ciment et dans toutes les chambres, mais est structurellement intact. Le grand bâtiment d’hébergements voisin comporte de nombreuses fissures, plus particulièrement dans les chambres du deuxième étage. Une rampe en brique faisant le tour du toit s’est écrasée au sol, heureusement, personne n’a été blessé. Les sols de la bibliothèque et de la librairie sont couverts de livres. Une semaine après le tremblement de terre, un groupe de résidents, de nonnes et de moines a pu commencer à les replacer sur les étagères en toute sécurité. Un mur de briques effondré à la nonnerie de Kopan, Népal, le 25 avril 2015.

Dommages dans la nonnerie de Kopan :
L’ancienne gompa a été sévèrement endommagée. Les murs entourant le bâtiment sont fissurés, un daim et la roue du Dharma pendent du toit, une partie des bannières de victoire
décoratives en ciment est tombée par terre et les vitres sont cassées. La majeure partie du mur d’enceinte qui entoure le terrain du couvent s’est effondrée et n’offre plus aucune protection. De grandes fissures lézardent les murs intérieurs de la nouvelle gompa et les belles fresques qui ornaient les murs. A l’extérieur, le mur arrière a été endommagé. Les murs de la nouvelle salle à manger, pas encore terminée, ont également de nombreuses fissures. La nouvelle structure d’hébergement a également souffert. Il reste encore à définir si l’ancienne structure d’habitation a subi des dommages structurels ou non. Curieusement, l’ancienne cuisine est restée intacte.
Comment aider le monastère et la nonnerie de Kopan vont avoir besoin d’une aide financière pour réparer les bâtiments détériorés et peut-être même pour démolir et reconstruire les plus gravement endommagés.

Pour plus d’informations à jour, vous pouvez consulter leurs sites Web. A partir d’aujourd’hui, nous publierons moins de nouvelles de l’après séisme au Népal sur FPMT.org. Pour ceux que ça intéresse de trouver plus d’informations liées à la FPMT au Népal, suivez la FPMT sur Facebook.
Aide à la préparation de l’aide aux secours d’urgence pour Thame, le 1er mai 2015.
Les secours d’urgence sont sponsorisés en partie par le Fonds de soutien séisme au Népal de la FPMT. Cinq moines de Kopan ont voyagé avec des provisions pour en gérer la distribution qu’un témoin sur place a décrit comme « méthodique ».
Pour toutes mises à jour et nouvelles du monastère et de la nonnerie de Kopan et de tout autre centre et projet de la FPMT au Népal affectés par le séisme, merci de voir notre page « Mises à
jour depuis le Népal sur l’après séisme » : http://fpmt.org/nepal-earthquake/
Pour offrir un soutien au Fonds de soutien séisme au Népal, merci d’aller sur la page :
https://my.fpmt.org/donate/socialservicesfund
Pour les “Prières et pratique pour le séisme au Népal”, merci de voir : http://fpmt.org/edu-news/prayers-and-practices-forearthquake-innepal/?utm_source=FPMT + Newsutm _campaign =ab4c10ce3b-
FPMT+News_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_b248a1a45e-ab4c10ce3b-97042761
Vous pouvez recevoir un e-mail quotidien résumant l’actualité de FPMT.org, y compris nos mises à jour en provenance du Népal, en vous inscrivant à cette adresse : http://fpmt.us6.listmanage.
com/subscribe?u=97e3ebb09472d09e0e699efd3&id=b248a1a45e
Une aide en provisions d’urgence ont été envoyées à Thame à l’aéroport de Kathmandou, Népal, le 1er mai 2015.


Comment soutenir le Népal
Des moines de Kopan distribuent de l’aide aux villageois après le tremblement de terre, Népal, le 1er mai 2015. Photo : page Facebook du Vén. Nawang Thinley
FPMT.org met à votre disposition différents moyens afin que les étudiants et les sympathisants puissent être au courant des dernières informations et mises à jour concernant le Monastère de
Kopan et les autres centres et projets de la FPMT au Népal affectés par le tremblement de terre.
En savoir plus et soutenir le Nepal Earthquake Support Fund, un fonds de soutien créé pour pallier l'urgence initiale dans les régions les plus reculées et participer à la reconstruction du
Monastère de Kopan, de la nonnerie de Kopan et de Lawudo (https://my.fpmt.org/donate/socialservicesfund).


Conseils de Lama Zopa Rinpoche concernant les Prières et pratiques pour le séisme au Népal afin d’aider à prévenir les tremblements de terre et d’être bénéfique à ceux qui sont morts
récemment (http://fpmt.org/edu-news/prayers-and-practices-forearthquake-in-nepal/).
Pour les dernières nouvelles du Népal après le tremblement de terre recensées par FPMT.org, consulter notre page Actualités du Népal après le tremblement de terre :

(http://fpmt.org/nepal-earthquake/).
Vous pouvez recevoir un email quotidien résumant l’actualité de FPMT.org, y compris les dernières informations concernant le Népal

(http://fpmt.us6.listmanage.com/subscribe?u=97e3ebb09472d09e0e699efd3&id=b24
8a1a45e).

Commenter cet article