Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Centre de Méditation Naropa de Tahiti en Polynésie Française

Centre de méditation Bouddhiste Affilié à la FPMT - Situé à PAPEETE - Immeuble Rouleau - 2ème étage- Quartier du Commerce ADRESSE : BP 4369 - 98713 Papeete TAHITI Visitors welcome - English spoken

FPMT news

Publié le 26 Juillet 2006 par Centre Naropa in Univers Bouddhiste

Extraits des

 

 

nouvelles générales de la FPMT

 

 

 

 

Juin 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire

 

 

 

 

- Harmonie dans les centres

- Nouvelles du bureau international de la Fpmt

Nouvelles du Service Education

- Le site internet de la Fpmt

Information sur les retraites

 

 

Nouvelle rubrique 

- Nouvelles et évènements de la Fpmt

 

 

Projet « Reconstruire les stoupas » – Rencontre internationale de constructeurs de stoupas.

Un sentier (de randonnée) Dharmique enchanteur

 

 

Commentaire après une retraite de Découverte du Bouddhisme

 

 

- Recherche de bénévoles

 

 

 

 

HARMONIE DANS LES CENTRES

 

 

 

 

 

La tournée australienne de Rinpoché est maintenant terminée et Rinpoché est actuellement en Nouvelle-Zélande. La tournée australienne a débuté à Perth au Centre Hayagriva, où Rinpoché déclara : « Mon cœur a été touché de voir une telle harmonie… tout le monde s’aide et se soutient mutuellement…les gens travaillent si bien ensemble. »

 

 

 

Claire a demandé à John Waite, Directeur du Centre Hayagriva, ce qu’il pensait des commentaires de Rinpoché. Voici ce qu’il lui dit : « La seule chose que je peux dire, reprenant les paroles de Rinpoché, c’est que l’harmonie est le secret du développement d’un centre. J’ai vraiment pu le vérifier ici à Hayagriva. Ces dernières années l’accent a été mis sur l’harmonie, qui est un point si difficile parce que notre karma individuel fait que chacun voit les choses de son point de vue personnel, comme ayant une réalité substantielle. Pour que l’harmonie puisse régner, il est nécessaire d’être constamment ouvert au fait que notre manière de voir puisse ne pas convenir à tout le monde. Beaucoup de gens pourraient se montrer critiques à l’égard de ce que je fais dans certains domaines, mais s’ils ont la bienveillance de voir que j’essaie d’agir avec une bonne motivation, cela nous permet alors d’être tolérant et de nous développer ensemble.

 

 

 

Le vrai tournant à Hayagriva a eu lieu quand les gens ont commencé à offrir leur aide bénévole pour faire des choses selon leurs diverses aptitudes. Ce n’est pas facile de créer des systèmes permettant d’utiliser au mieux ces offres de service et nous y travaillons encore. Nous avons passé de nombreuses années à nous interroger sur la manière de réaliser la vision de Rinpoché pour la FPMT , mais la réponse, bien qu’elle ne soit ni facile, ni instantanée, est simple : avoir une forte dévotion au maître et créer les mérites qui nous permettent de progresser. Tandis que Rinpoché séjournait ici, je me suis excusé auprès de lui pour avoir tardé à tenir une promesse que je lui avais faite à Adélaïde il y a environ trois ans, mais Rinpoché me répondit gentiment que, pour pouvoir mener à bien un tel projet, de grands mérites étaient nécessaires ; il dit que je devais me montrer patient tout en travaillant à créer les mérites nécessaires. Tous les projets que nous entreprenons au sein de la FPMT requièrent de grandes quantités de mérites et de nombreux êtres comptent sur nous, sur le fait que nous accumulons ces mérites ; nous devons donc saisir toutes les occasions pour le faire. La meilleure manière de nous y prendre est de faire immédiatement tout ce que Rinpoché demande, au mieux de notre capacité. Ce week-end, Rinpoché a indiqué que le Centre devrait se procurer une grande statue de Hayagriva : nous avons l’intention de la commander dès cette semaine.

 

 

 

C’est très gentil à lui de nous donner quelque chose à faire que nous pouvons réaliser tout de suite ; j’admire les gens de la FPMT qui endossent la responsabilité de projets tellement vastes qu’il faudra des années pour les mener à bien. Ces gens-là, nous devons tous les aider le plus que nous pouvons à réaliser ces projets. Loin de moi l’intention de faire croire que Hayagriva est une sorte de Shangri-la. Il y a toujours des difficultés dans les relations entre les gens. Mais nous mettons l’accent sur les efforts pour surmonter ces difficultés et sur la recherche de solutions qui satisfassent la majorité. La meilleure manière d’y arriver est d’appliquer l’enseignement du Lamrim. »

 

 

 

Le Vénérable Deundroup, enseignant résidant au Centre Hayagriva, ajoute : « Rinpoché a paru très impressionné par l’harmonie qui régnait dans le Centre. Je pense que nous détenons maintenant le record mondial du début d’initiation le plus tardif. La torma du rituel de purification des obstacles internes et externes (tib. guéktor) ne fut pas dehors avant environ 1 heure 45 (du matin) et puis, à partir de là, la transmission de Tchènrézi avança à toute allure et tout était fini vers 3 heures. Quand Rinpoché quitta l’aéroport de Perth, il y eut un arc-en-ciel au-dessus de l’avion. Que dire de plus ? »

 

 

 

 

 

 

NOUVELLES DU BUREAU INTERNATIONAL DE LA FPMT

 

 

 

 

 

Kim, Directeur du Bureau International, poussa un soupir de soulagement quand notre statue de Bouddha, une statue très lourde, fut installée sans encombre dans son nouveau lieu de résidence !

 

 

 

Nouvelles du Service Education

 

 

 

Programmes

 

 

Une nouvelle fois, le Service Education organise une formation FPMT, au Centre Mahamoudra en Nouvelle-Zélande, du 8 au 14 octobre. Cette nouvelle formule associera la formation bien connue de Coordinateur de Programme Spirituel et la formation de la Fondation (Foundation Training) et y ajoutera un élément supplémentaire : « Description du travail intérieur ».

 

 

Le dernier cours de formation de la Fondation dont le thème était « rendre service avec compassion » eut lieu à Kopan, Népal en juillet 2004 et rencontra un grand succès. Cette formation est ouverte et recommandée à QUICONQUE souhaite se mettre au service de la FPMT même de la manière la plus insignifiante. C’est une occasion unique de se retrouver au sein de la « famille » FPMT, où tous les membres, bien que d’origines très diverses, ont un seul et même but, servir notre maître d’une manière ou d’une autre. Une immersion totale et combien stimulante dans le mandala de la FPMT  !

 

 

- Nouveautés

 

 

Le volume 2 des « bienfaits et pratiques associés aux statues et aux stoupas ». Ce volume (pour l’instant seulement disponible en anglais) donne les instructions essentielles sur la manière de bénir un terrain, construire un stoupa, le remplir, etc. Il contient également, à la demande de Rinpoché, plus de 27 photos couleur de stoupas construites au sein du mandala de la FPMT.

 

 

 

 

 

- Deux bonnes raisons de se réjouir !

 

 

 

 

Un généreux donateur a accepté de payer l’impression de 1 200 exemplaires du Volume 1 de la nouvelle édition (magnifique) des « Prières Bouddhistes Essentielles » (version anglaise). Tous les centres, même ceux situés dans des pays non-anglophones, vont donc recevoir quelques exemplaires gratuits de ce Livre de Prières. Toute notre immense gratitude à ce donateur si bienveillant !

En ce qui concerne la version française, elle est en ce moment en phase de relecture et nous espérons pouvoir la mettre en distribution d’ici la fin de l’année 2006.

 

 

La deuxième raison est que quelqu’un a aussi accepté de payer l’impression du Volume 2 du Livre de Prières, qui pourra aller chez l’éditeur dès que les dernières mises à jour seront terminées. Sortie prévue vers le mois d’octobre pour la version en anglais, et en 2007 pour la version française.

 

 

- Traductions

 

 

Ne désespérez plus, vous qui ne comprenez pas l’anglais ! Nous avons eu une réunion en octobre 05 avec tous nos nouveaux coordinateurs de traduction pour le français, l’espagnol, l’allemand et l’italien et une autre en mai 06. Ces coordinateurs font tout ce qui est en leur pouvoir pour que vous soyez bientôt en possession des textes, prières et rituels essentiels dans vos langues maternelles respectives.

 

 

- Encore une nouveauté !  Le Sanghata Soutra en russe !

 

 

Il semble que l’Allemagne, grâce à Diamant Verlag (maison d’édition à la FPMT ), sera le premier pays à publier les trois soutras : celui de la Lumière dorée, le Sanghata et celui du Diamant Coupeur, en un seul ouvrage.

 

 

 

Les traductions du matériel du Service Education vont plus loin de jour en jour. 3 000 exemplaires de notre livre pour enfants (en anglais), intitulé Contes d’un Bon Coeur, sont à l’impression au Bhoutan pour être distribués dans les écoles publiques.

 

 

 

Les DVDs de Découverte du Bouddhisme, traduits à présent en langue russe, sont présentés à la TV du pays. Les organisateurs d’une tournée de présentation de ces DVD’s nous écrivent :

 

« Nous voilà dans la ville russe de Samara où nous avons commencé à présenter « Découverte du Bouddhisme » à nos nombreux invités. Nous passons un film par jour, suivi d’une session de questions-réponses conduite par notre moine le plus ancien, Thouptèn Shakya la. Le film dure 26 minutes, comme vous le savez, mais la session qui s’ensuit se prolonge à n’en plus finir car les gens sont vraiment emballés et pleins d’enthousiasme après avoir vu sur l’écran les grands maîtres tibétains ainsi que leurs disciples occidentaux.

 

 

 

J’aimerais vous remercier, vous personnellement et la FPMT en général, de nous permettre de présenter ce merveilleux programme dans les villes russes ; c’est un cadeau magnifique pour notre peuple.

 

 

 

De Samara, nous nous dirigerons vers une autre ville russe, Krasnodar, où les gens sont également impatients de visionner le programme.

 

 

 

Puis nous nous rendrons dans la république bouddhiste de Kalmykia où le programme a déjà été présenté lors de la cérémonie d’ouverture de leur nouveau temple. Ce temple est maintenant équipé d’une salle de conférence remarquable et nous projetons de présenter toute la série des films lors de notre passage en juin, car il y aura beaucoup de monde venant des petits villages alentour.

 

 

 

Nous souhaitons organiser une autre projection à la TV locale. On parle maintenant beaucoup de la possibilité d’une visite en Russie de Sa Sainteté le Dalaï Lama  - ce serait donc bien si les gens avaient la possibilité de se remémorer les enseignements bouddhistes.

 

 

 

Notre dernière étape sera la république bouddhiste de Tuwa, où là encore nous montrerons l’ensemble du programme à la TV , et aussi dans notre salle « « du mandala de sable ». J’ai constaté que la session de questions-réponses organisée après le film était très fructueuse et nous voulons continuer à fonctionner ainsi. Toutes nos projections sont gratuites car nous voulons que le plus grand nombre de personnes puissent entrer en contact avec les enseignements bouddhistes. »

 

 

 

Réponse de Merry et Mindrol (du Service Education de la FPMT ) :

 

 

« Merci pour tout votre soutien et n’oubliez pas de nous faire savoir comment nous pouvons vous servir au mieux ! »

 

 

 

 

 

Le site Internet de la FPMT

 

 

 

 

Information sur les retraites

 

 

Le site internet de la FPMT (en anglais) propose une vue d’ensemble de toutes les retraites organisées dans tous les centres FPMT à travers le monde. Consultez la rubrique « Retreat Information ».

 

 

Nouvelle rubrique :

 

 

« Connecter notre pratique du Dharma à notre vie dans le monde »

 

 

 

 

Nous avons demandé à Elaine Brook et Paul Swatridge du Centre FPMT Shènpèn Thubtèn Tcheuling, un centre pour un bouddhisme engagé socialement et écologiquement, de partager quelques conseils avec nous dans chacun de nos bulletins de nouvelles de la FPMT afin de nous aider à connecter notre pratique du Dharma à notre vie dans le monde. (Voir

http://www.gaiacooperative.org/shenpen pour de plus amples informations en anglais.)

 

 

Un premier conseil :

« La preuve du réchauffement global est maintenant implacable, donc si nous ressentons sincèrement de la compassion pour ces êtres qui souffriront terriblement des tempêtes, inondations, sécheresses et autres calamités, nous pouvons pratiquer le Dharma chaque fois que nous nous approchons d’un interrupteur ! Nous pouvons diminuer notre surconsommation d’énergie fossile et nos rejets de gaz carbonique dans l’atmosphère en éteignant la lumière dès que nous n’en avons plus besoin, en baissant le chauffage et portant plutôt un gilet et en éteignant les appareils en veille. Nous pouvons également réduire le nombre de nos voyages surtout par avion. Chaque fois que nous le pouvons, dédions le mérite de cette pratique compatissante pour le bien-être de tous ceux qui vivent dans des endroits vulnérables.           

 

 

Ces pratiques nous font faire aussi des économies d’argent, mais nous devons nous concentrer sur l’esprit de compassion à l’égard des autres !

 

 

 

 

 

Nouvelles et évènements FPMT

 

 

 

 

Projet « Reconstruire les stoupas » – Rencontre internationale de constructeurs de stoupas.

 

 

 

 

 

De Laura Pellati, directeur de Istituto Lama Tsong Khapa.

 

 

« Il s’agit là d’un projet de reconstruction de tous les stoupas existant en Asie, y compris ceux qui sont situés au Tibet, en Chine, au Népal, au Bhoutan, en Mongolie, au Ladakh, en Inde et au Sri Lanka.

 

 

Il y a en Asie environ 24 000 stoupas abandonnés et en ruines. L’objectif de ce projet est de restaurer tous ces stoupas avec des équipes d’artisans locaux, ce qui de plus stimulera le développement de ces régions, accroîtra l’intérêt pour le tourisme culturel, permettra de développer des écoles locales et des services de santé et d’hygiène. Au départ, le projet concernera la restauration de stoupas en Chine, au Tibet, au Népal et au Ladakh.

 

 

Les stoupas seront restaurés en l’honneur de ceux qui les ont construits et de l’Esprit Sacré de l’Eveil. Le projet dédiera toute l’énergie positive produite par la reconstruction des stoupas pour la paix dans le monde et la purification de toutes les circonstances internes et externes qui sont la cause pour que tous les jours 24 000 êtres humains meurent de faim de par le monde.

 

 

 

Afin de lancer ce projet, une rencontre internationale de tous les constructeurs de stoupas contemporains a été organisée les 10 – 11 - 12 novembre 2006 à l’Institut Lama Tsong Khapa à Pomaïa, 56040 Santa Luca – Pisa – Italie.

Contact: info-english@stupa-rebuilding.org

Début : Vendredi 10 novembre 2006 à 17 heures.

Fin : Dimanche 12 novembre 2006 à 17 heures.

 

 

De nombreux Lamas et Guéshés tibétains sont favorables à cette rencontre où seront discutés les avis et propositions de projets de chacun, avec comme objectif de commencer dès que possible.

 

 

Cette première rencontre se fera en anglais et seules les personnes ayant la construction d’un stoupa à leur actif pourront y participer. Pour le moment, les organisateurs sont en train de contacter directement tous les constructeurs de stoupas ; pour prendre part à la rencontre, la seule condition est d’envoyer un curriculum vitae et la photo d’un stoupa (ou de plusieurs) que vous avez construit.

 

 

L’Institut Lama Tsong Khapa participera à cet évènement en offrant l’hospitalité aux participants, c’est-à-dire la nourriture et le logement.

 

 

Pour ajouter votre nom à la liste des participants ou pour un complément d’informations, veuillez contacter : E-mail : info-english@stupa-rebuilding.org

Web-site : www.stupa-rebuilding.org

 

 

http://shop.stupa-rebuilding.org/isroot/stupa-rebuilding/stupa/index.htm

 

 

 

 

Un sentier (de randonnée) Dharmique enchanteur

 

 

 

 

De Sally Barraud, directrice de Land of Medicine Buddha (LMB) :

 

 

 

 

“Finalement, tout au long du circuit pédestre en boucle de LMB, la quasi totalité des Huit Versets est maintenant installée, chacun d’eux étant entouré d’une petite zone aménagée et équipé d’un joli banc en teck pour s’asseoir et lire le verset. De jolies jonquilles ont déjà fleuri ainsi que d’autres plantes. Sur chaque verset et chaque banc, une plaque indiquera également le nom du bienfaiteur.

 

 

Dimanche dernier, Eric et moi avons fait un tour pour nous rendre compte ; je fus étonnée de voir le nombre de personnes qui marchaient sur le sentier, ou qui d’une manière générale allaient et venaient dans cette forêt enchanteresse – de nombreuses personnes aiment venir à LMB le week-end. Au débouché d’un virage dans le circuit où se trouve l’un des versets, nous avons trouvé deux femmes assises sur le banc ainsi qu’un homme et son chien debout derrière le banc, et tous lisaient le verset en silence. Nous avons échangé quelques mots, leur disant à quel point nous étions contents de voir les gens apprécier les versets et les bancs. L’une des femmes nous confia alors qu’elle avait fait tout le parcours dans une très grande colère contre le gouvernement américain, une colère telle qu’elle avait eu la pensée « Mais pourquoi n’y a-t-il donc personne pour le tuer ? ». Elle arriva bientôt au verset qui disait que la colère n’était pas une bonne chose et elle réalisa alors que sa manière de pensée n’était pas juste et qu’elle devait transformer son esprit !

 

 

Ainsi, pratiquement dès le premier jour de la pose des versets, ils ont été bénéfiques aux êtres qui se promenaient par là et les voyaient.

 

 

Et comme Rinpoché nous l’a conseillé, nous sommes en train de faire imprimer les déités correspondant à chaque verset et nous les placerons sur le même panneau que les versets, au-dessus d’eux. »

 

 

Commentaire après une retraite de Découverte du Bouddhisme (au Centre Milarépa, Vermont, USA)

 

 

 

 

“Cela fait trois semaines que je suis revenue de la retraite DB et ma vie n’a probablement jamais été meilleure.

 

 

A mon travail, les vacances ne sont pas payées ; et donc au départ quand j’ai demandé des congés pour aller dans le Vermont pendant deux semaines, mon patron m’a répondu « Pas question ! » …Quatre jours avant mon présumé départ pour le Centre Milarépa, il est venu me dire que je pouvais y aller, qu’il me paierait pendant une semaine et à mon retour, il m’avait accordé une augmentation.

 

 

Au niveau spirituel je grandis, parfois il me semble que je fais des progrès à pas de géant. Je m’entends bien avec mes collègues et pas seulement dans la société où je travaille mais avec tous les autres collègues du métier. Je me sens plus sûre de moi, moins arrogante, bien plus affectueuse, bien plus compatissante, moins irritable, bien moins égoïste. J’écoute plus que je ne parle, ou en tous cas bien plus que d’habitude.

 

 

Thoubtèn Yéshé est une excellente enseignante, qui s’exprime bien, dans une langue bien construite, et elle dispose d’une très grande réserve de connaissance et de sagesse ! Faites une retraite DB si vous le pouvez. »

 

 

Pour les retraites en français proposées à l’Institut Vajra Yogini (accessibles aux étudiants de Découverte du Bouddhisme), voir nos prochains programmes.

 

 

 

RECHERCHE DE BENEVOLES

 

 

 

 

Root institute, Bodhgaya, India
Nous avons besoin de bénévoles !

Situé sur la terre sacrée de Bodhgaya où le Bouddha Shakyamouni a atteint l’Eveil il y a plus de 2500 ans, Root Institute for Wisdom Culture est une NGO/fondation d’utilité publique donnant l’occasion aux personnes de toute nationalité d’étudier la philosophie du bouddhisme tibétain et de pratiquer la méditation. Nous offrons également des soins médicaux gratuits à la communauté locale. www.rootinstitute.com

 

 

Offrir son aide au Root Institute est une occasion merveilleuse de vivre dans l’environnement béni

 

 

de Bodhgaya tout en étant bénéfique à autrui ! Joignez-vous à notre équipe d’étudiants dévoués de la FPMT qui travaillent pour réaliser le souhait  de Lama Yéshé et de Lama Zopa Rinpoché de faire en sorte que les étudiants puissent rencontrer et pratiquer le Dharma à Bodhgaya.

 

 

Poste 1 : Bureau / réception
Poste 2 : Cuisine/ intendance

 

 

Période minimum exigée : mi octobre 2006 à mi février 2007, davantage serait encore mieux.

 

 

Qualifications minimum : Etre dévoué à Lama Zopa Rinpoché et à la FPMT  ; avoir un caractère flexible, être patient, enthousiaste, avoir des qualités d’accueil, quelques connaissances en informatique, être prêt à travailler de longues heures, parler couramment l’anglais.

 

 

Poste 3 : graphiste bénévole
Pour aider à la conception de la publicité, de la mise en page et de la conception du bulletin du Root Institute et à la gestion du site internet. Comme ce travail est occasionnel, il n’est pas nécessaire que le bénévole réside à Bodhgaya.

 

 

Poste 4 : Infirmier ou infirmière pour le programme santé
Poste 5 : Kinésithérapeute pour le programme de santé

Le programme de santé de la Communauté du Bouddha Shakyamouni du Root Institute procure des soins médicaux gratuits aux indiens les plus appauvris à notre clinique, dans les villages grâce à notre équipe ambulante, sur les lieux grâce à notre petit hôpital disposant de 8 lits ainsi que par notre programme de santé et de développement. Vous êtes tous bienvenus pour voir notre travail ici, sur les lieux, à la clinique ainsi que dans les villages.

 

 

Des bénévoles infirmières ou infirmier et kinésithérapeutes sont bienvenus tout au long de l’année (de préférence pour un séjour minimum allant de 3 à 6 mois.)

 

 

Tous les bénévoles qui sont sur les lieux bénéficient d’une chambre particulière, de trois délicieux repas végétariens par jour et d’une grande satisfaction et beaucoup de mérites par le fait d’aider autant d’êtres !

 

 

Si les postes 1 – 3 vous intéressent : veuillez envoyer un email à director@rootinstitute.com et spc@rootinstitute.com pour le 15 juillet, en expliquant brièvement pourquoi vous aimeriez offrir vos services ici, avec vos références, si vous avez déjà auparavant offert vos services dans un centre de la FPMT et si vous avez une connexion avec un centre de la FPMT.

 

 

Pour les postes 4 & 5 : Veuillez répondre par email à health@rootinstitute.com.

 

 

Osel study group, Goa, India
De nombreux changements ont lieu pour nous en ce moment à OSG et, dès maintenant, nous avons besoin urgent de bénévoles parlant couramment l’anglais, afin de nous aider dans les tâches administratives, les appels de fonds, la publicité et l’aménagement d’une nouveau site internet. Nous avons besoin de bénévoles également durant notre saison de retraites qui s’étale d’octobre à février à Goa.

Veuillez me contacter directement à veronica@oselgroup.com ou téléphonez moi (en Angleterre) 00 44 (0)1409 261495 si vous êtes intéressé. Merci.

 

Commenter cet article