Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Centre de Méditation Naropa de Tahiti en Polynésie Française

Centre de méditation Bouddhiste Affilié à la FPMT - Situé à PAPEETE - Immeuble Rouleau - 2ème étage- Quartier du Commerce ADRESSE : BP 4369 - 98713 Papeete TAHITI Visitors welcome - English spoken

Article bouddhiste du Samedi 10 Février 2007

Publié le 11 Février 2007 par Centre Naropa in Programme des pratiques

OUVRIR SON COEUR

 

 

Egoïsme et altruisme

 

Prenant conscience du fait que le mode habituel de notre relation aux objets désirables nous a maintenu prisonniers d’un cycle d’insatisfactions perpétuelles,  nous devenons de plus en plus motivés pour réveiller le potentiel de notre être intérieur. Notre but est de connaître un type de paix et de bonheur qui soit stable et sûr, non troublé par les changements de circonstances, ni influencé par l’écoulement du temps. Pourtant, même cette aspiration supérieure à obtenir une libération du cercle frustrant du désir et de l’insatisfaction est encore incomplète. Pourquoi ? Parce que son souci premier est encore limité à notre bien-être.

 

Il est probable qu’auparavant nos désirs se limitaient à la possession d’objets sensoriels, alors qu’aujourd’hui, grâce au développement d’un certain renoncement, ils sont dirigés vers la réalisation de notre potentiel le plus profond. Toutefois, l’accent reste encore sur le « je veux ceci, je ne veux pas cela ».

 

Le souci étroit d’un bonheur et d’une libération personnels nous met dans l’impossibilité de réaliser le vaste potentiel de notre esprit et de notre cœur humains. Pareil intérêt égocentrique privilégie le bien-être d’une seule personne, moi-même, aux dépens de celui des innombrables autres qui partagent avec nous les problèmes de la vie. Cette vision extrêmement restreinte aura pour conséquence inévitable la fermeture de notre cœur. Et, même si nous ne le formulons pas consciemment, cela équivaut à ressentir :  « Je suis la personne la plus importante du monde. Les problèmes qu’ont les autres ne me concernent pas. Seul compte mon propre bonheur. »

 

Tant que nous restons étroitement centrés sur cette ambition très personnelle, qu’elle soit temporelle ou ultime, nous ne pourrons jamais connaître l’expansion d’un cœur vraiment ouvert. Le seul moyen de parvenir à la vision globale de l’illumination complète consiste à nous affranchir de cette attitude restrictive et bornée de l’amour de soi. Il est clairement établi, dans les enseignements transmis par tous les hommes et femmes hautement évolués du passé, que cette attitude de pensée limitée et égoïste ne peut qu’engendrer une asphyxie spirituelle. Si nous voulons vraiment réaliser notre potentiel le plus élevé, même si nous ne cherchons qu’à atteindre certaines satisfactions mondaines dans notre vie quotidienne, vaincre cet égoÏsme et nous dévouer aussi totalement que possible au bien-être d’autrui constituent les conditions sine qua non. C’est là l’unique façon d’ouvrir son cœur, le seul moyen de connaître un bonheur durable.

 

(Extrait du livre « L’Espace du Tantra » de Lama Thoubten Yéshé)

 

 

 

Programme du Centre :

 

-          Dimanche 18 Février 2007 à 09h00 : Cérémonie du Losar (Jour de l’An tibétain) 2007

 

 

Centre Bouddhiste Naropa, PK 35,5 côté mer, Tél : 57 99 88 / 74 71 88 (http://naropatahiti.over-blog.com/)

 

Commenter cet article