Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Centre de Méditation Naropa de Tahiti en Polynésie Française

Centre de méditation Bouddhiste Affilié à la FPMT - Situé à PAPEETE - Immeuble Rouleau - 2ème étage- Quartier du Commerce ADRESSE : BP 4369 - 98713 Papeete TAHITI Visitors welcome - English spoken

Donner du sens à la nourriture


Lors du CPMT 2009, un étudiant a mentionné que manger certains aliments est une cruauté faite à d'autres êtres. Voici retranscrite la réponse de Rinpoché :

 

"…La très très très profonde réalité, la réalité même, la plus grande réalité, c'est que vous ne pouvez survivre toute une vie sans blesser autrui. C'est impossible. Il est impossible de vivre sans que les autres ne soient blessés, sans qu'ils ne soient tués, sans que les autres ne souffrent, il vous serait impossible de survivre ne serait-ce qu'un jour, vous ne pourriez survivre ne serait-ce qu'un jour. C'est cela la réalité de la vie dans le samsara. C'est pourquoi nous devons nous libérer : la solution, l'ultime solution, est de se libérer, de sortir du samsara.

Comme je le dis habituellement, pour chaque travail effectué dans un champ pour un seul grain de riz, tant d'êtres sont tués et blessés, et quelqu'un crée du karma négatif en leur nuisant.

De même, ce seul grain de riz provient d'un autre grain de riz, donc, de nombreux êtres sensibles ont souffert pour cela, sont morts, ont tué, ont été tués… il en va ainsi depuis le tout début du cycle du riz : depuis que le riz est apparu en ce monde.

Ainsi, on ne peut manger ce riz sans y prêter une sérieuse attention, sans y réfléchir, sans avoir une pensée pour les innombrables êtres sensibles qui sont morts pour chacun de ces grains de riz. Surtout, ce qui est vraiment difficile, la chose la plus difficile à faire, la chose la plus pénible, serait de manger en ne pensant qu'à mon bonheur, ignorant totalement tous ces innombrables êtres sensibles qui sont morts, ont souffert, et tué, créant du karma négatif pour tout ce riz.

Donc, vous pouvez voir que l'urgence de pratiquer le Dharma devient la chose la plus importante dans la vie : bien plus que tout le reste, atteindre la libération du samsara pour votre propre bien et pour le bien de tous les êtres sensibles, afin qu'ils ne souffrent plus, qu'ils ne soient plus tués, voici la seule solution. Le but le plus grand, bénéfique, est d'atteindre l'éveil pour les êtres sensibles. Tous les jours, quotidiennement, voici la chose la plus importante à atteindre : l'éveil pour les êtres sensibles, pour libérer les innombrables êtres sensibles de l'océan des souffrances samsariques et pour les mener à l'éveil… waouh !

Nous avons rencontré tous ces enseignements cette fois-ci, ce qui signifie que nous sommes les personnes les plus fortunées dans ce monde. Mais cette incroyable opportunité, cet accomplissement de tous nos vœux, une parfaite renaissance humaine durant laquelle nous avons rencontré le Dharma, les soutras et les tantras, peut prendre fin à tout moment. C'est pourquoi, dans la vie, vraiment étudier, pratiquer et réaliser le chemin est bien plus important que tout le reste."

Enseignements du 1er Mai 2009, Institut Vajra Yogini, France. Retranscrits par le Vén. Thubten Munsel et édités par Claire Isitt. Ultérieurement édités par Doris Low pour les Nouvelles de la FPMT, Août 2009.